Entreprendre pour ne plus subir !

 

Beaucoup de salariés se plaignent, de ne pas être libres de leurs mouvements, de subir trop de pression, de ne pas être assez payés, entre autres.  Ils s'inscrivent dans le métro, boulot, dodo, et encaissent au lieu de vivre, quelques fois jusqu'à la dépression, voire le burn out.

 

Entreprendre pour ne plus subir

À tous ceux-là je n'ai qu'une chose à dire : sortez-vous de la souricière dans laquelle vous êtes tombés ! Lancez-vous, testez vos propres projets, créez un blog, faites de l'e-commerce, devenez freelance. Dans tous les cas bougez-vous et ne vivez pas sur des regrets.  Moi j'ai franchi le pas et je ne regrette absolument pas la liberté acquise.

Choisir un domaine porteur

Mais ne lâchez pas tout du jour au lendemain en vous basant sur de vains espoirs. Renseignez-vous, formez-vous, testez, trouvez un domaine qui fonctionne. Si j'ai un conseil à vous donner c'est de lorgner par exemple du côté des technologies de l'informatique et  du numérique, comme je l'ai fait moi-même.  Même s'il existe beaucoup d'autres domaines qui fonctionnent ; pour en citer quelques-uns, nous avons la cosmétique bio, le marketing digital, les produits et services aux personnes âgées,  faire un blog ou un site de e-commerce,  l'informatique je l'ai dit ?

Bref, il existe mille et une idées à exploiter si le cœur vous en dit. En plus, si on est plutôt prudent, il existe un superbe statut qui permet de tester une affaire sans quitter son emploi : l'autoentrepreneur. J'ai testé une ou deux affaires de cette façon et ça m'a permis de savoir où j'allais.

Suivre sa passion

Mais le must, serait de lancer un projet qui tourne autour de sa passion. Pour l'anecdote, j'ai un ami qui a lancé en 2008 un blog sur le voyage. Non seulement au bout de quelques années, il lui a permis de faire le tour du monde, mais en plus, il a commencé à en vivre jusqu'à pouvoir quitter son boulot.  Ça c'est vraiment le top ! Il gagne beaucoup mieux sa vie, mais en plus, il fait ce qu'il aime le plus au monde.

Ne me dites pas que vous n'avez pas quelque chose qui vous fait vibrer et qui peut en même temps vous rapporter ? Ne serait-ce que dans le sport, la mode, la communication ou que sais-je ? Et puis même si ça ne marchait pas, il serait toujours temps de retourner bosser dans la prison du salariat et enrichir quelqu'un d'autre que vous.

S'organiser

Avant toute chose, il ne faut jamais se lancer sans préparation. Il faut se donner une stratégie et mettre un maximum de chances de son coté. Pour ça, je peux vous conseiller un ou deux livres à lire avant de vous lancer : La semaine de 4 heures de Tim Ferriss, pour ceux qui veulent mettre en place un système d'indépendance financière, Confiance Illimitée de Franck Nicolas, pour se lancer à fond dans l'entreprenariat, ou encore Tout le monde n'a pas eu la chance de rater ses études d'Olivier Roland. On a tous besoin d'inspiration et de conseil avant de se lancer dans l'aventure. Je profite beaucoup de l'expérience des autres pour avancer, je n'hésite pas à lire, à me former pour gagner du temps. Ensuite, je planifie et je me lance, et pour le moment je ne suis pas déçu.

Persévérer

Ensuite, si j'ai un dernier conseil à vous donner, c'est de ne jamais lâcher l'affaire, persévérer, persévérer, encore et encore. Il y aura des hauts et des bas mais au final, vous y gagnerez humainement, socialement, financièrement et au niveau de vos états intérieurs.

Mais pour cela il faut travailler, intelligemment et beaucoup. On me répétait souvent qu'un bon informaticien est un informaticien paresseux (attention pas fainéant hein !) ; il fait un maximum au début d'un projet pour en faire moins ensuite, en automatisant, en évitant les tâches inutiles et répétitives, etc. Vous aussi faites un maximum maintenant pour n'avoir plus à vous lever chaque matin, afin d'engraisser quelqu'un qui a eu l'intelligence de se lancer avant vous.

 

Partager

Laisser un commentaire