Développez votre assertivité en entreprise

 

Le sujet d’aujourd’hui est celui de l’assertivité.

Comment développer son assertivité ?

L’assertivité est un concept psychologique développé au début du XXe siècle. C’est la capacité à s’exprimer, à exprimer ses sentiments et défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres. Il s'agit donc de la capacité à exprimer ses émotions vis-à-vis d’une autre personne en gardant le juste milieu entre passivité et agressivité. La confiance en soi est un élément clé de l'assertivité, dans le contexte du développement personnel et de la communication non violente. Ce principe de communication non violente et de développement personnel me tient à cœur et cela fait un moment que je m’y intéresse et que je travaille dessus. J’essaie d’acquérir certaines notions et outils car c’est quelque chose qui me permet de développer de bonnes relations en entreprise et dans ma vie personnelle.

Le concept d’assertivité vient renforcer ce que j’ai pu acquérir jusqu’à maintenant et je souhaite le partager avec vous. Il faut savoir que devenir assertif ne se fait pas du jour au lendemain. Cela demande du travail, une connaissance de soi et d’avoir certaines notions permettant de développer ce côté assertif. Pour vous donner quelques pistes de travail, je vais vous indiquer 10 moyens de développer son assertivité.

Croyez en vous

Il faut développer cette confiance en soi qui permet de croire en ses capacités. Il y a un exercice intéressant pour cela, il s’agit du « test du miroir ». On se met devant un miroir pour avoir un dialogue positif avec soi-même, pour se dire : " tu es capable et tu peux y arriver ", " tu peux devenir meilleur et avoir de meilleures relations avec les autres ". On peut le mettre en place seul ou à l’aide de quelqu’un.

Accepter de changer sa personnalité

Il est plus facile de se changer que de changer les autres. C’est en changeant son mental, son attitude et son comportement qu’on peut inciter les autres à changer leur comportement en retour. Il vous est peut-être arrivé d’être un peu agressif avec quelqu’un. Si vous devenez plus convivial et moins agressif, cette personne va ajuster son comportement envers vous, grâce au phénomène de réciprocité.

Apprenez à agir et non à réagir

Si on prend sa vie en main, qu’on assume les conséquences de sa vie, qu’on se rend responsable de ses actes et qu’on fait le choix d’agir de telle ou telle manière, on n’aura pas à réagir à des choses qui nous arrivent.

Arrêtez de vous en vouloir

Il faut réellement arrêter de s’en vouloir pour des décisions ou comportements qu’on aurait pu avoir. Si on est sûr de soi, qu’on assume ses responsabilités, qu’on change ses attitudes et qu’on agit en toute bonne foi pour faire ce qu’il y a de meilleur pour soi, et que cela ne se passe pas comme prévu, il n’y a aucune raison de s’en vouloir.

Changez simplement d’attitude ou votre façon de travailler pour obtenir d’autres résultats. Thomas Edison, l’inventeur de la lampe à incandescence, a été interrogé : après 10.000 tentatives qui ont échouées, comment prenez-vous ces 10.000 échecs ?  Il a rectifié en disant qu’il ne s’agissait pas de 10.000 échecs mais de 10.000 façons de ne pas trouver la solution. Edison a donc changé sa méthode autant de fois que nécessaire. Il ne faut donc pas hésiter à change sa façon de faire les choses jusqu’à atteindre ses objectifs.

Apprenez votre langage corporel

Il faut apprendre à se connaitre et à observer son langage corporel. Si vous dites une chose et que vous faites le contraire, les personnes ne vous croiront pas. Il faut accorder ce que vous dites avec ce que vous faites car les gens ont tendance à croire davantage ce qu’ils voient que ce qu’ils entendent.

S’arrêter – Observer – Ecouter

Quand on s’arrête pour observer une personne et qu’on écoute ce qu’elle a à dire, on pourra réfléchir à la meilleure façon de répondre tout en gardant la maitrise de soi. La personne en fera de même.

Résolution et non pas autodéfense

Si on est là uniquement pour se défendre et que la personne en face est dans le même état d’esprit, on est en statut quo. En revanche, si on se concentre sur la situation en mettant de côté ses sentiments du mieux possible, cela aidera à avoir une meilleure réflexion et à trouver une solution.

Peser et choisissez vos mots

Evitez à tout prix les expressions blessantes comme « tu es un menteur », « tu fais toujours la même chose » ou les expressions qui vont envenimer la situation. Par exemple, il y a « je te déteste » ou « tu es un moins que rien ». La mauvaise foi est aussi à bannir. Il faut également éviter les termes qui peuvent décrédibiliser ou faire paraitre puéril comme « j’ai peur ». Affirmez vos propos et soyez factuel. Pour détendre la situation, il est utile de ne pas juger l’autre ni d’exagérer.

Dites non si cela ne vous plaît pas

On a souvent peur de dire non de peur de blesser l’autre, même si cela ne correspond pas à ce qu’on veut. Il faut dire non :

• quand on n’a pas le temps
• si on n’a pas envie
• quand on n’a pas la capacité

Il faut faire comprendre à l’autre que ce n’est pas un « non » à la personne mais juste à la situation qui ne convient pas. On peut également faire une proposition. Par exemple, à la question « peut-on se voir demain ? », on peut répondre « non, mais je te propose un autre créneau ». Cela pourra améliorer la situation et la compréhension.

Adoptez une attitude positive : « Je peux le faire ! »

Les choses n’arrivent pas par hasard mais découlent d’actes ou d’actions de volonté. Quand on se met en action, on peut arriver à ses fins. Cela me rappelle une anecdote. Il y a quelques années, je faisais du théâtre avec un certain Alexandre qui avait dirigé des troupes de théâtre avec succès. Il nous faisait faire un exercice sympathique et très intéressant : on devait marcher de façon affirmée, en levant la tête et en disant « je peux tout ». Cet exercice nous donnait confiance en nous, nous gonflait la poitrine et nous procurait beaucoup d’énergie. Je vous invite donc à faire cet exercice.

 

Vous voilà dorénavant informés sur le concept d'assertivité et sur la façon de développer votre assertivité.

 

 

Je vous remercie pour votre écoute et à bientôt.

 

 

Partager

Laisser un commentaire